Site Credits
Project management, media contents & texts
Design, development & web integration
Send your favorites to a friend
* Mandatory fields
** Separate multiple addresses with commas
0
0
0
OK
Type your search
result
more
My favorites
...
Quad Productions
Live-action commercials and content
Quad Cinéma
Live-action and animated feature films
Quad Télévision
TV movies TV series
Fighting Fish
Branded Content & Creative Technology
WIZZ
Animation, mixed media and design
Where is Brian
100% food
Art Bridge
Artistic collaborations for branded content
Fix Studio
VFX and post production
Gymkhana
Gymkhana
Nuit Blanche 2017
PrivEspace
Gymkhana

projects

Nuit Blanche 2017
PrivEspace
Pyramids
Gymkhana & Minuit Une
Gymkhana

Artiste multimédia, Fernando Favier aka Gymkhana, travaille depuis 10 ans en collectif et en solo à la conception d’installation dans l’espace public et à la création de performance d’arts numériques. Au centre de son travail, l’ordinateur comme centre névralgique des possibilités de faire se croiser musique, geste, vidéo, lumière.

 

Formé au GRM, centre de recherche musicale dans le domaine du son et des musiques électroacoustiques fondé par Pierre Schaeffer, il considère la musique comme un art plastique. Vincent Ravalec, Arthur H, Mike Ladd et François Wunschel entre autres, croiseront sa route. Au sein du collectif Exyzt puis de 1024 architecture, il participe à la création de la trilogie performative « Euphorie, crise, récession ». Parallèlement, il dirige « l’usine de films amateurs », projet de cinéma participatif imaginé par Michel Gondry. Le projet, avec l’aide de l’Institut français voyagera en Russie, en Afrique du Sud, au Maroc et au Japon. Il tournera un documentaire retraçant l’expérience de l’usine au Maroc intitulé « Tourne casa tourne ».

 

En 2016, commence la collaboration avec le compositeur Laurent Durupt autour du projet « Privespace », présenté à la Nuit Blanche au Collège des Bernardins. Son dernier projet en date (été 2017) l’a mené à Rome où, avec ses complices Keziah Jones, Native Maqari et Simon Rouby, il fit « disparaitre » la Villa Médicis. Il est par ailleurs, depuis 2016, artiste associé à la société Minuit Une avec qui il produit des formes audiovisuelles expérimentales basés sur leurs étonnants dispositifs laser.